Le Tour de la Camargue - Novembre 2016
Tour de l'étang de Vaccarès à vélo en 3 jours

La Camargue à vélo

Pour ce week end de Toussaint 2016, direction la Camargue et le Tour de l'étang de Vaccarès. C'est le premier petit voyage d'Antoine avec son propre vélo. Par précaution, nous prendrons sa chariote, tirée par Elodie et un follow me, permettant de transformer le vélo de papa en sorte de tandem. Antoine appelle ça le "vélo train" ! Déjà testé au Parc de la Tête d'Or, il adore !

Voici le parcours réalisé (avec l'extension vers Salin de Giraud en passant par l'étang de Fangassier) :

La trace de notre Tour de la Camargue 2016 sur Google Earth

 En chiffres :

- Distance totale : 89,1 km

- Jours de vélo : 3

- Moyenne journalière : 29.7 km

- Dénivelé positif : C'est tout plat !!! (Jamais rien de vue d'aussi plat !)

- Logements : 1 gîte, 1 hôtel, 1 chambre d'hôte

La Camargue à vélo

 

30 octobre 2016 : Villeneuve - Les Saintes-Maries-de-la Mer

30,3 km

La trace de l'étape sur Google Earth

Comme prévu, il fait grand soleil ce matin. Après un bon petit déjeuner dans notre gîte (Mas Saint Germain), nous préparons les vélos pour le départ. Antoine, lui, joue dans le jardin. En début de journée, nous longeons le nord de l'étang de Vaccarès sur une route départementale pas très passante mais les voitures y roulent assez vite. Ce n'est pas très agréable et les vues sur l'étang sont rares. Nous faisons une courte pause à l’observatoire du Mas Neuf près duquel nichent des chauves souris puis repartons, impatients de virer à gauche vers le Sud et la Draille des 5 Gorges.

Nous arrivons au domaine de Méjanes de Paul Ricard. De nombreuses activités y sont proposées dont ... des tours de poneys ! Antoine ne pouvait pas louper ça ! Jolie balade dans le domaine avec de belles vues sur l'étang, à pied pour les grands et sur Chocolat, le poney gourmand pour Antoine puis pique-nique.

L'après-midi est superbe. Il fait grand soleil et il y a peu de vent. C’est assez exceptionnel pour la région ! Nous longeons l'étang sur une piste de terre (théoriquement réservé aux pietons et cyclistes ...) ; Antoine préfère rester dans son chariot pour l'instant. Il faut éviter les nids de poule mais sinon, c'est tout plat, et ça roule bien ! On se croirait sur une piste africaine ... enfin on imagine ! Nous faisons une pause au bord de l'étang pour ramasser crabes desséchés et des coquillages tout en observant les oiseaux. Nous arrivons ensuite aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Quelle foule par rapport aux abords de l’étang ! Nous nous installons à notre hôtel et ne trainons pas pour aller profiter de la plage : baignade et chateaux de sable... nous sommes maintenant à l'heure d'hiver, le soleil va se coucher tôt. Il doit bien faire une vingtaine de degré en cette fin d'après midi. La grisaille de Lyon est bien loin !

La Camargue à vélo : Mas Saint GermainLa Camargue à véloLa Camargue à vélo : Observatoire du Mas NeufLa Camargue à vélo : Balade en poney au Domaine de Méjanes La Camargue à vélo : Balade en poney au Domaine de MéjanesLa Camargue à vélo : Début de la Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 GorgesLa Camargue à vélo : Draille des 5 Gorges                          

 

31 octobre 2016 : Les Saintes-Maries-de-la Mer - Salin de Giraud

34,3 km

La trace de l'étape sur Google Earth

Décidément, nous avons de la chance avec le temps. C'est dans des conditions idéales que nous partons pour la Digue à la Mer. Aujourd'hui, nous longerons tout le sud de l'étang par cette digue pour arriver à Salin de Giraud. Elle est interdite aux véhicules motorisés. Du coup, Antoine fait une tentative tout seul sur son vélo … mais c'est encore un peu dur de pédaler sur une piste pleine de cailloux et parfois ensablée. Il retourne vite dans son chariot. Après quelques kilomètres, nous mettons parfois pied à terre pour pousser et passer quelques mètres ensablés. Par contre, c'est superbe : à gauche se trouvent l'étang et de nombreux flamands roses et à droite la mer. L'objectif de la matinée est le Phare de la Gacholle. Nous y pique niquons en profitant de la petite exposition sur la région. L'après midi, nous retrouvons une piste le long des étangs de Galabert et Fangassier sur laquelle les voitures sont autorisées mais ça reste très raisonnable. C'est très agréable. La fin du parcours est boueuse avec de nombreux nids de poule, mais ça passe ! Antoine finit la journée en mode « vélo train » derrière son papa. Nous rejoignons Salin de Giraud et notre chambre d'hôte, une superbe maison rénovée il y a quelques années (c'était l'ancienne maison des ingénieurs de l'usine chimique de la ville, ville qui a d'ailleurs été construite pour cette usine)

La Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Les Saintes-Maries-de-la-Mer depuis la Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Phare de la GacholleLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Phare de la GacholleLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la MerLa Camargue à vélo : Digue à la Mer                               

 

01 novembre 2016 : Salin de Giraud - Villeneuve

24,5 km

La trace de l'étape sur Google Earth

Ce matin, nous partons de Salin de Giraud pour rejoindre la voiture et boucler ce tour de l'étang de Vaccarès. Cette dernière journée est beaucoup moins agréable que les deux premières. Nous roulons sur la route départementale (très peu fréquentée) et avons peu de vues sur l'étang et les oiseaux.

Nous nous arrêtons à La Capelière pour y visiter l'exposition et faire le chemin des rainettes en s'arrêtant à des observatoires : le "Silence absolu" est demandé par diverses pancartes ... mais Antoine ne sait pas encore lire ... nous ne verrons donc pas de volatiles ! 1,5 km de chemin, c'est déjà long pour Antoine : "je suis fatigué de marcher", "c'est long" ... mais c'est sans compter sur "maman loup" ! Elle arrive, en claudiquant (pour cause de sciatique) et au son de quelques "ahouuuuuuuu!!!" (autant dire que pour voir des oiseaux ... c'est mort). Antoine, enfin motivé, se met à courir jusqu'à l'arrivée ... en criant ! (Là, les oiseaux sont vraiment loin maintenant ...). Après un pique nique frugal, nous repartons vers la voiture avec Antoine toujours en mode "vélo train" aujourd'hui.

La Camargue à vélo : Chambre d'hôte La Camargue à véloLa Camargue à véloLa Camargue à véloLa Camargue à véloLa Camargue à vélo         

Navigation dans les a vélo : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10