Sicile, Italie
Octobre 2018

 Sicile : Cefalù

Pour cette semaine de la Toussaint 2018, direction la Sicile, ses plages, ses villages et ses volcans ! Nous estimons Antoine "prêt" (enfin surtout nous, pour ne pas trop galérer !) pour un voyage "touristique" sous la forme vol sec + hotels réservés à l'avance et itinérance en voiture de loc'. Nous partons avec Salama et Noah (5 ans), nos voisins et amis, ce qui nous ravit tous.

La carte de la Sicile et notre parcours


Vendredi 26 octobre 2018 : Aéroport de Palerme - Cefalù

Premier vol en avion d'Antoine ! Parfait. Il est déjà comblé par ses vacances. A peine arrivé, il a déjà hâte de repartir ! Bon, c'est pas tout ça, après avoir pris la voiture de loc', direction Cefalù, sur la côte nord de la Sicile. Nous traversons difficilement Palerme et ses embouteillages. Mais une fois sur l'autoroute, pas de problème. Ca se corse à l'arrivée à Cefalù où les voitures de touristes sont interdites dans le village. Mais notre hôte nous avait prévenu et nous nous garons à l'extérieur, au port. Francesco nous accueille chaleureusement et passons notre première soirée dans la douceur de la Sicile, en terrasse. Premières pâtes fraîches ! Premières glaces !

 

Sicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : Cefalù

 

Samedi 27 octobre 2018 : Cefalù - Lipari

Quelle nuit horrible ! On avait l'impression que les vespas et les camions voulaient entrer dans notre chambre ! Par contre, ça n'enlève rien à la sympathie de notre hôte, Francesco, mais quand même ... ! Ce matin, direction "El Rocca", le rocher surplombant la ville pour une randonnée panoramique. Sur le chemin nous passons par el duomo. Nous cherchons le début du sentier en se perdant dans les petites ruelles typiques. Les draps sèchent aux balcons. Les petites camionnettes et les vespas sont garées comme elles le peuvent dans les ruelles étroites. Surprise au début du sentier : c'est 4 euros par personne ! Ca grimpe finalement pas mal. Il fait très doux voir chaud ! Nous monterons finalement tout en haut, motivés par la présence d'un château. Vue à 360°. Superbe. Nous redescendrons par le site archéologique pour une petite balade en balcon d'où nous voyons mieux la vieille ville, ses toits et la cathédrale. En bas, détente à la plage et pizzas à emporter.
Nous quittons ensuite Cefalù pour Milazzo. L'autoroute n'est que viaducs et tunnels. Elle est déserte. Pourrie, mais déserte. A l'arrivée, direction le port. Nous prenons le parking de la compagnie maritime qui fait la liaison Milazzo - Lipari. Pratique. La traversée se passe bien et nous nous installons dans notre nouvel hôtel pour trois jours. Chambres au rez-de-chaussée, piscine (malheureusement non chauffée), beau jardin, ... on va se plaire ici ! Nous choisissons un petit resto familial aux pâtes succulentes. Pâtisseries et glaces en dessert dans la rue principale.

Sicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : CefalùSicile : Bateau vers LipariSicile : Dessert sicilien

Dimanche 28 octobre 2018 : Vulcano

Ce matin, après un bon petit dej’, direction Vulcano et son cratère. Mais d'abord, il faut prendre les billets de bateau ... et là, surprise ... les conditions météorologiques ne permettent pas d'assurer le retour cet après midi ! Par contre, on peut partir ! On tente donc le coup avec des billets aller simple. En 10 minutes, nous débarquons à Vulcano. Après une longue ligne droite, à pied, sur la route, nous arrivons au départ du sentier qui monte au cratère. Antoine traîne des pieds et se fait tirer. Arrivés au cratère, c’est très venteux. Le ciel se fait de plus en plus mençant.  Nous nous lançons tout de même dans le tour intégral. Nous passons alors sur une centaine de mètres au travers de fumerolles d’hydrogène sulfurique  en marchant sur un sol chaud tout jaune. Ensuite, nous enchaînons sur une dernière montée qui nous mène au sommet du cratère. Il y a beaucoup de vent et la pluie fait de brèves apparitions. La descente est facile ... jusqu'au moment où ... erreur fatale, je lâche la main d'Antoine qui se met à courir et trébuche sur les pierres acérées du volcan. Et c'est le drame Nous descendons tant bien que mal jusqu'au port ... sous la pluie  en fin de parcours. Nous attrapons finalement le bateau de 13h, maintenu, dans un timing un peu juste mais parfait. Vu les circonstances, on ne s'attarde donc pas sur l'île. Retour au calme a l'hôtel. Balade dans Lipari en se perdant dans les ruelles. Info importante : Nous apprenons que notre excursion du lendemain à Stromboli est annulée ! Nous cherchons alors une alternative pour le lendemain.

Sicile : VulcanoSicile : VulcanoSicile : VulcanoSicile : VulcanoSicile : VulcanoSicile : VulcanoSicile : LipariSicile : LipariSicile : LipariSicile : LipariSicile : LipariSicile : Lipari                       

 

Lundi 29 octobre 2018 : Lipari

Bloqués à Lipari aujourd'hui ! Trop de vent pour aller à Stromboli. En plus, ils annoncent de gros orages en fin de journée. C'est loupé pour Stromboli pour cette fois. Par contre, nous pouvons découvrir Lipari. Nous louons une Fiat Panda pour la journée à une grand-mère à côté de l'hôtel. Nous partons pour le tour de l'île dans notre petite voiture ... à 5 ! C'est rigolo. Nous passons par la plage de Canneto, puis par les anciennes carrières de pierres ponces (un peu daubé par rapport aux photos que nous avait vendu la mamie de la location de voiture !!!), puis par la plage d’Acquacalda (nous nous y amusons avec les galets). Nous effectuons ensuite une petite balade vers les carrières de kaolin où nous pique niquons à proximité de roches soufrées desquelles, parfois, sortent des fumerolles. Nous reprenons la voiture jusqu’à la sortie de Quattropani et la chiesa Vecchia. Superbe vue ! Ensuite, nous faisons un détour par les termes de San Calogero (encore lui ! Il y a plein de Calogero dans le coin !) mais bon, c’est bien parce qu’on a le temps car c’est un peu pourri, pas de visite … à part des vieux qui veulent nous faire rentrer en douce dans l’édifice et se faire un peu d’argent. Nous finissons le tour en beauté à l’observatoire géophysique avec une vue vraiment superbe sur Vulcano où nous étions hier. Finalement la journée aura été bien remplie avec un aperçu complet de l'île et plein de choses à voir. Dîner pâtes fraîches, pizzas et tiramisu.

Sicile : Lipari, plage de CannetoSicile : Lipari, plage de CannetoSicile : Lipari, plage de CannetoSicile : Lipari, anciennes carrières de pierres poncesSicile : LipariSicile : Lipari, plage d'AcquacaldaSicile : Lipari, plage d'AcquacaldaSicile : Lipari, carrières de KaolinSicile : Lipari, carrières de KaolinSicile : Lipari, carrières de KaolinSicile : Lipari, carrières de KaolinSicile : Lipari, carrières de KaolinSicile : Lipari, chiesa VecchiaSicile : Lipari, vue sur SalinasSicile : LipariSicile : Lipari, Vulcano depuis l'observatoireSicile : LipariSicile : LipariSicile : LipariSicile : Lipari  
   

 

Mardi 30 octobre 2018 : Lipari - Taormina

Ce matin, les bateaux partent ! Direction l'embarcadère pour 8h30 en ayant avancé un peu l'heure du petit dej'. Mais finalement, le bateau pour Milazzo ne part qu'à 9h30 ... tant pis, nous attendons sous un beau soleil ! La traversée brasse un peu. Nous retrouvons notre voiture et partons pour Taormina, notre prochaine étape... par des autoroutes et des tunnels toujours aussi pourries. La ville est à flanc de montagnes plongeant dans la mer. Autant dire que la circulation en voiture est très difficile. Nous regagnons notre guest house. L’accueil est exceptionnel. Michele nous indique tout ce qu’il faut pour passer un beau séjour ici. La vue de la terrasse est elle aussi très belle. Nous décidons de profiter de cette après midi de beau temps pour aller à Isola Bella. A pied, nous traversons la ville et descendons jusqu’à la mer et cette presqu’île magnifique, sous le soleil. Jeux, bains sur la plage. Parfois, on peut traverser à pied pour regagner l’île, mais là, la mer ne le permet pas. Des touristes en tongs font quand même la tentative. Nous remontons ensuite en téléphérique. Nous finissons la journée par notre désormais traditionnel diner pâtes fraîches et/ou pizzas !

Sicile : LipariSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : Taormina          

 

Mercredi 31 octobre 2018 : Etna

Malheureusement, le temps n'est pas avec nous pour cette journée dédiée initialement à l'Etna. Cependant, c'est encore jouable ce matin pour la balade que nous avions prévue : les monts Sartorius. Nous arrivons donc sur les flancs de l'Etna, vers 1700 m d’altitude, au départ de la rando. La bonne surprise, c’est que le lieu est vraiment très chouette. Sur fond de bouleaux aux couleurs automnales, nous marchons autour de petits cratères. Nous ne sommes certes pas au sommet mythique, mais le lieu reste très sympa et dépaysant. Il reste simplement à imaginer l'Etna au dessus et la mer au loin ... s’il faisait beau ! Accessible aux enfants, c'est une chouette balade. La pluie redoublant, nous écourtons la rando. Direction la voiture et le refuge de Citelli et de bons chocolats chauds !  Sur le chemin du retour, dans la voiture, nous nous disons que l'après midi allait être longue à l'hôtel. Nous trouvons alors une nouvelle activité : le musée volcanologique de l'Etna a Nicolosi. Là aussi, c’est super. Nous sommes accueilli par un guide francophone rien que pour nous … en tout cas au début et avons droit à une visite guidée très intéressante avec beaucoup de vidéos (éruptions, coulées de lave, histoire de l’Etna …). Finalement, nous n’avons pas vu l’Etna en vrai, mais nous sommes contents de notre journée.

Sicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : EtnaSicile : Etna   

 

Jeudi 01 novembre 2018 : Taormina - Palerme

Ce matin au réveil ... C'est encore pire qu'hier niveau météo ! En plus de la pluie, il y a du brouillard ! Bon, on ne se laisse pas aller et on profite du petit déjeuner. Ensuite, comme ça se calme un peu dehors, nous décidons de profiter encore un peu de Taormina en visitant le théâtre romain. En plein centre ville, il domine le littoral et les plages que l'on voit de part et d'autre Il est bien préservé mais le plus intéressant sont les films qui représente le lieu comme il était au temps des romains. Très belle visite, entre deux averses ... Avant de prendre l'autoroute, nous nous arrêtons à Castel Mola, un village perché au dessus de Taormina. Le GPS nous fait passer par une route secondaire assez vertigineuse ! C'est chaud ! Mais ca passe ! En haut, purée de pois ! Ca ne fait rien, on y va surtout pour goûter le vin aux amandes, la spécialité. On entre donc dans un bar ... décoré de phallus de partout. On apprendra que ce vin est celui de l'amour ! Bon, c'est pas tout ça, nous avons de la route pour arriver à Palerme ce soir. Pour couper un peu et faire une pause, nous prévoyons un stop au musée du Targa Florio. Mondialement connu ... mais pas par nous. C'est l'occasion de faire une découverte avec le propriétaire, un passionné. Il s'agit en fait d'un musée sur l'histoire de la première course automobile du monde, avant Indianapolis et Le Mans. Très sympa ! Nous reprenons la route, longeons la cote nord et arrivons à notre logement à moins de 500 m de l'aéroport !!! Accueillis par une dame ne parlant pas un mot d'anglais, dans une rue hyper sombre, elle, à pied, nous, la suivant en voiture jusqu'au logement, c'est assez space mais marrant. Dernier resto, pâtes pizza tiramisu, le classico quoi.

Sicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : TaorminaSicile : Castel MolaSicile : Castel MolaSicile : Castel MolaSicile : Targa FlorioSicile : Targa Florio   



Navigation dans les tourisme : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14