La Grande Traversée de la Chartreuse
Rando, 74 km, 3 jours

Dans la série "Tous les chemins mènent à Chambéry", après "Annecy - Chambéry" à l'automne dernier, voici "Grenoble - Chambéry" ... ou la Grande Traversée de la Chartreuse.

A l'origine, vous voulions faire cette traversée par les crètes. Vous lirez dans le récit que l'on a finalement souvent pris le GR 9 ... à cause des orages et du mauvais temps le deuxième jour. Par contre, nous avons fait un point d'honneur à gravir le Mont Saint Eynard, la Dent de Crolles et le Mont Granier. L'objectif était aussi d'aller de gare en gare, intégralement à pied. Contrat rempli après 3 jours de marche, 74,2 km, 4710 m D+ et 4720 m D-.

Le profil de la traversée

La trace de la traversée sur Google Earth

 

26 mai 2012 : Grenoble - Col du Coq

24,2 km, + 2040 m, - 980 m

Le profil de la journée

La trace de la journée sur Google Earth

Nous arrivons à la gare de Grenoble à 9h30 et rejoignons rapidement le chemin pentu qui mène à la Bastille. Nous profitons de jolis points de vue sur Grenoble avec le Vercors à droite et les Belledones enneigées à gauche.
Arrivés à la Bastille (qui est également accessible en téléphérique), nous prenons un agréable chemin en balcon qui surplombe la vallée et offre une jolie vue sur les Belledones.
Au col de Vence, le chemin monte fortement jusqu'au Fort de Saint Eynard puis nous longeons les crêtes avant de descendre vers le Sappey. Nous laissons le GR pour monter jusqu'à un bel alpage d'où la vue sur Chamechaude est superbe. Nous y retrouvons le GR que l'on suit jusqu'au col du Coq où nous avons prévu de passer la nuit. Nous y retrouvons un groupe de 8 grenoblois parti ce matin à l'aube de Grenoble et qui prévoit de faire le même itinéraire que nous. Il fait encore chaud et la soirée est agréable. A la tombée de la nuit, le ciel se couvre et la pluie commence à tomber.

Départ de la gare de Grenoble Grenoble dans la montée vers la Bastille Grenoble de la Bastille La Bastille et Grenoble en contre bas Le Fort de Saint Eynard Dans les fortifications du Fort de Saint Eynard La vallée de Grenoble et les Belledonnes Chamechaude Premier bivouac au Col du Coq sous la Dent de Crolles

 

27 mai 2012 : Col du Coq - Col de l'Alpette

22,4 km, + 1400 m, - 1230 m

Le profil de la journée

La trace de la journée sur Google Earth

La nuit a été douce et humide, le ciel est encore bien nuageux mais il semble s'éclaircir. Nous partons à 8h30 en direction de la Dent de Crolles ; nous avons le choix entre deux itinéraires : le pas de l'Oeille, plus court mais dans les rochers et le trou du glaz, plus long mais sûrement plus facile. Comme il commence à pleuvoir, nous choisissons le second. Au sommet de la Dent de Crolles, nous retrouvons quelques randonneurs, coureurs et parapentistes ; la vue est un peu bouchée mais laisse entrevoir néanmoins les Belledones en face, et les falaises tombant à pic sur la vallée.
Nous poursuivons par les crêtes en traversant de nombreux névés en passant par la cheminée du Paradis, le pas de Chamrousse et nous arrivons au col de Bellefond où nous rejoignons le GR9. La vue du col sur le vallon Marcieu est superbe. Nous le descendons jusqu'au chalet de l'Aulp du seuil où nous choisissons de rester dans la vallée au lieu de rejoindre les crêtes. En effet, l'orage menace. Nous continuons donc de descendre la vallée sous la pluie puis c'est le retour du beau temps et une belle montée jusqu'au chalet de l'Alp. Nous voyons alors le Granier et descendons vers le chalet de l'Alpette. Nous plantons la tente un petit peu avant. Le mauvais temps ne tarde pas à revenir : éclairs, tonnerre, pluie et grêle.

Le trou du Glaz Le trou du Glaz La croix de la Dent de Crolles en vue Versant du Pas de l'Oeuille Sur le Dent de Crolles ... dans les nuages Les crètes vers le Nord Sur les crètes Le vallon de Marcieu vu du col de Bellefond Dans la forêt de l'Aulp du Seuil Les chalets de l'Alp Deuxième bivouac juste avant le Col de l'Alpette

 

28 mai 2012 :  Col de l'Alpette - Chambéry

27,6 km, + 1270 m, - 2510 m

Le profil de la journée

La trace de la journée sur Google Earth

Ce matin, grand beau temps et une belle vue sur le Granier lorsque nous ouvrons la tente !
Nous rejoignons rapidement le chalet de l'Alpette puis le col de l'Alpette et nous nous dirigeons vers le sommet du Granier via le pas des barres ; quelques passages dans les rochers sont aménagés avec câbles et barreaux. Au sommet, quelques bouquetins nous attendent. Ils ne semblent pas très effrayés par notre présence.
Nous descendons vers Tencovaz, par un chemin très raide, d'abord dans les rochers, puis dans la forêt, et enfin, le long du téléski des Frasses.
A Tencovaz, nous rejoignons le GR 96 qui monte vers les fermes de Joigny puis la montée se fait raide et boueuse jusque la pointe de la Georgeat ; enfin c'est une longue descente jusqu'à Chambéry.

Le Col de l'Alpette sous le Granier Frontière savoyarde Dans la montée du Granier par le Pas des Barres Dans la montée du Granier par le Pas des Barres Vers le Mont Granier Bouquetin au sommet du Granier Vu du sommet du Granier Au sommet du Granier Petite cheminée dans la descente du Granier par Les Frasses Chambéry et le Lac du Bourget Le Granier Arrivée !

Navigation dans les a vélo : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18