La Grande Traversée du Jura à ski - Mars 2016
On aura essayé ...

Arrivée à Chapelle-des-Bois

Si vous pensez trouver ici une description complète de la GTJ à ski, vous êtes sur la mauvaise page ;) Par contre, si vous voulez avoir le récit d'une GTJ à ski (et avec un enfant) arrêtée à cause d'une organisation foireuse, de la météo, et d'autres facteurs, vous êtes sur la bonne !


Nous sommes maintenant habitués à l'itinérance (à pied ou à vélo, et même avec un enfant) et nous avons l'habitude (enfin surtout Stéphane) de faire du ski de fond. Voilà pourquoi nous nous sommes lancés sur une itinérance à ski de fond le long de la GTJ. La GTJ est la Grande Traversée de Jura qui peut se faire de différentes façons, dont à ski, en période hivernale. Elle part alors de Meix Mussy, Val de Morteau au Nord, pour arriver à Giron dans l'Ain au Sud. C'est le sens officiel mais nous avions prévu de la faire du Sud au Nord pour des raisons pratiques de transport (nous habitons Lyon). Elle fait environ 180 km. Voici la trace GPS et le profil du tracé que nous avions préparé :

Le profil de la GTJ à ski

La trace de la GTJ à ski sur Google Earth

La première erreur, et la plus importante, a été de diviser cette distance en 7 jours disponibles de vacances pour définir le nombre moyen de kilomètres journaliers pour la parcourir entièrement. Cela a donné un planning de 8 jours, avec réservation des gîtes à l'avance, pour bien sûr, dormir en dur en cette période hivernale.
Cela nous paraissait correct, par rapport aux distances habituellement réalisées en mode sport en skating ... mais c'était sans compter la chariotte à tirer, notre forme du moment, la météo et la qualité de la glisse (et du damage) que nous avons rencontrés.
Au niveau du matériel, nous avions choisi de partir en skating pour se faire plaisir en descente et sur le plat. Pour les montées raides ou les parties non damées, nous avions prévu des peaux de phoque (étroites de 4 cm) adaptables sur nos skis. Bien sûr, nous avions testé avant et ça marchait pas mal. L'option "ski de randonnée nordique" et le fait de devoir faire de l'alternatif tout le temps ne nous avait pas séduit.
Il y avait aussi l'option possible du transport des bagages. Là encore, nous avions choisi de porter nos affaires en prenant le minimum ... pas trop le courage d'organiser tout ça. Au niveau du poids, c'est sûr, ça fait plus lourd, mais pris relativement avec le poids de la chariote et d'Antoine (qui est incompressible), on a pensé que c'était négligeable. Bref, c'est sûr, ça ne nous a pas avantagé, mais le plus critique, au final, aura été le nombre de km prévu de chaque étape : beaucoup trop !


Voici notre récit :

 

Samedi 05 mars 2016 : Giron - Le gîte du "Dalue" à ski puis Les Molunes (mais en voiture ...)

16 km

Le profil de l'étape

La trace de l'étape sur Google Earth

Nous arrivons à Giron vers midi après quelques embouteillages sur la route. Nous nous garons dans le village près d'un bar restaurant qui concentre tout ce qu'il faut avant de prendre le départ de la GTJ. Forfait nordique à la semaine, location de skis, restauration et salle hors sac. Nous nous installons et sortons le pique nique. Nous apprenons que la GTJ est bien damée suite au départ ce matin à 5h de la course GTJ 200. Nous reprenons la voiture pour monter au départ des pistes. Le temps n'est pas si mauvais. Il y a même des éclaircies. Les sapins sont couverts de neige après la chute de cette nuit. C'est magnifique. Nous sortons le matériel et c'est parti. Nous partons vers 13h45. C'est un peu tard. Nous avons 24 km à faire pour le premier gîte. Au bout de 4 km, nous mettons les peaux. C'était prévu : grande montée jusqu'à la Borne aux lions. C'est raide et la neige fraîche ne permet pas une bonne glisse. Assez vite, nous nous rendons compte que nous n'avançons pas aussi vite que prévu. Le paysage est magnifique mais nous commençons à nous inquiéter sur la longueur de l'étape. Les seuls arrêts consentis sont ceux pour mettre et enlever les peaux, qui sont plus nombreux que prévus. Et ça prend du temps. A 16h30 nous n'avons fait que 15 kilomètres. Antoine, lui, dort toujours dans son chariot, bien au chaud, pas de problème pour lui. Par contre, nous n'avons plus d'eau. Par chance, nous passons devant un gîte. C'est le "Dalue". Je remplis la gourde. Je reviens sur la piste et je me pose deux minutes ... la raison me dit qu'il faut s'arrêter là. Nous n'aurons jamais le temps d'arriver au gîte prévu avant la nuit. 5 minutes après, la neige commence à tomber ! En 10 minutes, c'est la tempête ! Quel changement de temps ! Bon, nous sommes maintenant au chaud. Problème, ce gîte est complet ce soir. L'avantage, c'est qu'il y a du monde ... et donc des voitures potentielles pour nous amener a notre étape prévue ce soir. Et oui, la chance que nous avons est que ce gîte est accessible par la route ... ce qui n'est pas le cas de tous ! Après avoir téléphoné aux gîtes suivants sur la GTJ pour éventuellement en regagner un à ski ce soir ... (ce qui nous enchante guère vue les distances restantes), le propriétaire nous propose de nous emmener à notre gîte ! Quelle chance ! Nous mettons tout en vrac dans sa voiture et c'est parti. On s'en tire vraiment bien.

Le soir même, après une raclette bien méritée, et après avoir couché Antoine (difficilement gérable ce soir), un débriefing s'impose. Il faut se rendre à l'évidence, on s'est complètement planté sur le calibrage des étapes. Entre 20 et 30 km c'est trop. Je ne dis pas qu'on ne pourrait pas y arriver sur des journées complètes mais ce serait trop de temps passé sur les skis, et donc trop de temps pour Antoine passé dans sa chariotte ... et c'est sans compter la météo qui n'est pas du tout favorable pour les prochains jours. Nous n'avons pas envie de cela. Il faut changer nos plans. A "La Vie Neuve" ce soir, nous ne sommes qu'à 25 km à ski de notre départ ... et donc de la voiture. Continuer demain vers les Rousses, même en ne faisant qu'une partie de l'étape en s'arrêtant à la Darbella pour prendre une navette, nous éloignerait trop de la voiture et nous compliquerait la tâche pour la récupérer par la suite. C'est décidé, Stéphane retournera demain matin à ski à Giron (2h max. sans Antoine aux fesses !) pour récupérer la voiture. L'àprès-midi, nous regagnerons les Rousses et l'hôtel prévu en voiture. Ce n'est pas si mal vu le temps et vu la forme d'Antoine qui n'est pas au top. Bref, entre une organisation foireuse, la météo et la forme du moment, c'est plus sage comme cela pour tout le monde !

Départ de GironLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à ski       

 

Dimanche 06 mars 2016 : Les Molunes - Giron à ski puis Les Molunes - Les Rousses (mais en voiture !)

23 km

Le profil de l'étape

La trace de l'étape sur Google Earth

Comme prévu, je pars à ski vers Giron. Il a neigé toute la nuit mais la dameuse est passée. Ouf ! Il neigeote encore mais ca glisse. Pas de problème sur la piste. J'hésite cependant un moment à une intersection qui annonce une variante de la GTJ un peu plus courte. Je la tente. C'est assez chouette. Du coup, je ne repasse pas au « Dalue », le gîte d'hier qui nous a bien dépanné ! Mais je passe par le col de ? qui monte raide puis qui redescend à l intersection de la borne aux lions. Ensuite, ca déroule jusqu'à Giron. Ça va beaucoup plus vite qu'à l'aller dans l'autre sens ! L'avantage de cette journée, c'est avec hier, d'avoir vu toute la première partie de la GTJ de Giron aux Molunes, avec une variante en plus !
Je reprends la voiture direction les Molunes et le gîte de la vie neuve. Puis, tout le monde embarque direction les Rousses et l'hôtel prévu ce soir. Le temps se gâte et nous roulons sous la neige. Au passage, nous faisons un crochet vers un centre de vacances de Prémanon que nous connaissons pour y avoir séjourné les deux dernières années. Histoire d'avoir peut être une solution de repli selon ce que l'on décide ... il y a une chambre de libre ...
Le soir, un nouveau point s’impose. Ce qui est sûr, c'est que nous ne ferons pas les étapes prévues à ski. Deux solutions. Soit on continue l'itinérance moitié en voiture et moitié en ski soit on se pose au centre de vacances en se faisant des sorties à la demi journée le long de la GTJ ... ou pas. Nous choisissons la deuxième solution, plus reposante.
C'est décidé. Demain, nous dormons tout de même à chapelle des bois en s'avançant en voiture à Bellefontaine et en regagnant à ski la maison du Montagnon, notre gîte, à Chapelle.

La Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à ski   

 

Lundi 07 mars 2016 : Bellefontaine - Chapelle-des-Bois

10 km

Le profil de l'étape

La trace de l'étape sur Google Earth

Grand beau ce matin !
Nous partons donc a ski de Bellefontaine le lac pour Chapelle des bois ... le long de la GTJ. On a ainsi « skipé » le Risoux et sa montée que Stéphane connaît bien pour y passer avec la transju. La piste est très agréable le long du lac. Nous faisons toujours sensation sur la piste avec le chariot. Toujours les mêmes remarques : "vous n'auriez pas une place pour moi ?" ou "il a de la chance derrière, il est tranquille !" Nous arrivons rapidement sur une petite butte de laquelle nous apercevons Chapelle des bois et son clocher. Ça a l'air tout près et en descente. En fait, on met un peu de temps à l'atteindre. De 6 km annoncés au départ par le pisteur, il y a bien 9 ou 10 au final. Mais bon, ca glisse bien et il fait beau. C'est top ! A l'arrivée, on prend le temps de faire faire un peu de ski à Antoine qui s'est réveillé et nous regagnons le gîte. Il est très agréable avec sauna et hammam ... un beau point de chute pour se poser une semaine l'année prochaine par exemple ! En plus, les pistes de Chapelle des bois ne sont qu'à 100 m et elles ont l'air très agréables. L'après midi, Stephane se fait un retour en ski a la voiture pour la ramener sur place. Le soir, un bon repas et au lit ... une nuit agitée nous attend ...

La Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à ski       

 

Mardi 08 mars 2016 : Repos

Antoine a été malade toute la nuit ... gastro. C'est la première fois que ça lui arrive. Et ça continue ce matin. Bref, on est content d'avoir choisi l'option "centre de vacances" plutôt que de continuer l'itinérance. Il va lui falloir du repos maintenant. Comme convenu, on se rend ce matin à Prémanon. Nous sommes accueillis une fois encore à bras ouverts par Mme la directrice, Marielle,et ses collègues ! Il y a un an, Antoine roulait avec son camion dans tous les couloirs ... il y a deux ans, il y apprenait à marcher avec son chariot de marche ... cette année, ce sera repos ! Enfin dans l'immédiat ... on s'installe tranquillement.

 

Mercredi 09 mars 2016 : Prémanon - "La Regarde" - Prémanon

Grand beau temps ce matin. Stéphane part sur la GTJ pour faire une partie non effectuée lors du deuxième jour. Au départ de Prémanon, porte de la Sambine, il passe par la Darbella puis monte dans la forêt du Massacre. La montée est rude mais une fois là haut, c'est plat et on se fait bien plaisir. Il ira jusqu'au carrefour "La Regarde" à 5 km de Lajoux. Le retour se fait tout en descente par la piste rouge des "Logettes". Une trentaine de kms au total. Au retour, un petit tour en luge pour Antoine, déjeuner et après-midi détente.

La Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à ski  

 

Jeudi 10 mars 2016 : Les Rousses - Bois d'Amont (ou presque) - Les Rousses

10 km

Le profil de l'étape

La trace de l'étape sur Google Earth

Aujourd'hui, Antoine se remet doucement. Comme il fait encore beau ce matin, nous décidons d'aller skier tous ensemble aux Rousses pour faire la piste de "la petite Laponie" autour du lac. A l'arrivée, nous apprenons que la boucle n'est pas damée. Malgré la neige et le soleil, la mi-mars arrivant et les vacances scolaires se terminant, peu de pistes sont damées. Heureusement, la GTJ, elle, l'est. Nous la suivrons donc autant que possible en direction de Bois d'Amont. La matinée est exceptionnelle avec des conditions parfaites. Nous faisons un aller retour pour revenir à la porte de départ des Rousses, "la Gouille à l'Ours".

La Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à ski             

 

Vendredi 11 mars 2016 : Boucle à Bois d'Amont

Nouvelle belle matinée ... en apparence ! Nous décidons ce matin de skier à partir de Bois d'Amont et de faire la piste de l'Orbe, 8 petits kilomètres. Il fait beau mais sur la piste, le vent du nord souffle vraiment fort dans cette vallée ! A l'aller, ce n'est pas un problème mais au retour c'est dur !!! Heureusement nous avons peu de kilomètres ... et pas d'étape à faire absolument ! Nous restons dans le plaisir. Cependant, nous ne nous attardons pas après ce petit tour, Antoine n'apprecierait pas vraiment le vent ... Retour au chaud.

La Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à ski    

 

Samedi 12 mars 2016 : Boucle à Lajoux

Aujourd'hui, retour à Lyon. Mais avant, direction Lajoux pour une dernière petite boucle sous le soleil. Nous choisissons la bleue, 6 km a peine (dont 3 sur la GTJ ...), histoire de se dégourdir les jambes. Sur la route du retour, arrêt à la fromagerie des Moussières pour faire le plein du fromage. 

La Grande Traversée du Jura à skiLa Grande Traversée du Jura à ski   

 
 

Navigation dans les a pied : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16